Le printemps de Kiev

Le 29 novembre 2013, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch rejette un accord d’association avec l’Union européenne. La place centrale de Kiev (Maïdan) devient le lieu de rassemblement des manifestants pro-européens qui réclament le départ du président et la constitution d’un nouveau gouvernement.

Pendant plus de deux mois des manifestations pacifiques auront lieu sur cette place, mais à la fin du mois de janvier 2014, les actions répressives de la police sont de plus en plus fréquentes et les affrontements de plus en plus violents. Six opposants seront tués et des centaines de manifestants seront arrêtés lors des 2 dernières semaines du mois de janvier.

Le 19 février 2014, au petit matin, les forces de l’ordre lancent l’assaut au cours duquel plus de 80 personnes seront tuées (dont certaines exécutées par des snipers). Le 22 février 2014, Viktor IANOUKOVITCH quitte la ville de Kiev et promet de démissionner.

Voir le reportage